Kabukicho

Par défaut

iu-1Dominique Sylvain a longtemps vécu au Japon et il est au centre de ce roman intéressant. Kabukicho, c’est un quartier sulfureux de la capitale nipponne qui, à la nuit tombée devient un théâtre de la séduction facile. Dans de nombreux clubs ou cafés, on pratique l’art de séduire tout sexes confondus, on vient chercher une écoute auprès des hôtes et des hôtesses et plus si affinités. On paye à coup de gros billets et de coupes de champagne. On suit dans cette histoire 2 personnages: Yudai, un jeune homme très élégant dont les clientes raffolent et Kate Sanders, une anglaise fascinante qui est l’hôtesse la plus recherchée du club Gaïa. Pourtant sans prévenir la jeune femme disparait. Et c’est son père, venu de Londres, Marie sa colocataire et Yamada, le capitaine de police du quartier de Shinjuku qui mèneront l’enquête. On n’est pas au bout de nos surprises, le lecteur est embarqué dans ce voyage au Japon et dans les coulisses de ce théâtre cruel du mensonge , d’où le sous-titre « La Cité du mensonge ». De quoi alimenter la fascination du lecteur qui sent que ces personnages sont dignes d’une épopée romanesque ! ce livre est inspiré d’un fait-divers réel, le meurtre d’une étrangère au Japon. Très bon roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s