La Place des morts

Par défaut

iu-7Toujours dans l’optique de comparer les auteures de romans policiers français, je parle rapidement de ce livre de Sylvie Granotier. Le titre un peu racoleur laisse naître au fil de l’histoire une réflexion intéressante sur l’importance des morts dans notre vie et souvent la façon dont ils la gouvernent . Même parfois le mythe de la personne disparue hante ceux qui ne l’ont pas connue, surtout s’il s’agit d’êtres proches et normalement chéris : un père, une mère, un enfant… Ici , c’est l’histoire de  Catherine Monsigny, avocate pénaliste qui se retrouve confrontée à plusieurs affaires : un gamin accusé de meurtre et qui prétend être son demi-frère, un cas de harcèlement au travail, son amant manipulateur et son amie de toujours. Cette histoire nous fait faire des aller-retours entre Paris et Guéret, la Creuse et ses mystères familiaux non élucidés. Même si les êtres recèlent des parts d’ombre de perversité ou de fragilité, le suspense réside dans cette incertitude qui nait chez le lecteur dès qu’un coupable se dessine: on suit les hypothèses de Catherine. A part cela, beaucoup de clichés dans ce texte, les descriptions amoureuses ou d’amitié sont pleines de stéréotypes dignes de séries télévisées américaines, l’écriture aussi est faible et attendue, aucun des mots ne nous  fait  voir le monde autrement, tout est caricatural jusqu’à la facture même du suspense et de sa résolution , la scène finale est vraiment kitchissime !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s